Les Omégas 3

par | Jan 24, 2021 | Micronutrition | 0 commentaires

Les Omégas 3 sont des acides gras essentiels et indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Ils participent en effet à de nombreux processus anti-inflammatoires, anti-allergiques; en quantité adéquate, ils sont anti-tumoraux et régulent la lecture de nos gènes. Avoir des taux optimums en oméga 3 est donc un point essentiel pour rester en bonne santé et prévenir les maladies de civilisation (diabète, cancers, maladies cardio-vasculaires, etc.) Notre organisme ne sachant pas ou très mal les synthétiser ils doivent donc être impérativement apportés par notre alimentation !

Où trouver des omégas 3 ?

  • Les petits poissons gras comme la sardine, le hareng, le maquereau, le saumon…
Leur consommation devrait être de l’ordre de 400g par semaine pour couvrir nos besoins en omégas 3.
En mousse, en carpaccio, marinés aux épices et aromates, crus, cuits laissez-vous tentez !
  • Les produits de la filière Bleu Blanc Coeur dont les animaux sont nourris notamment avec des graines de lin.
Label Bleu Blanc Coeur

Consommer un seul œuf issu de cette filière vous apportera 250 mg d’oméga 3 !!!
On trouve d’autres produits issus de cette filière comme de la volaille, du porc …

Voici un lien afin que vous puissiez trouver près de chez vous des magasins distribuant leurs produits:
https://produits.bleu-blanc-coeur.org/

  • L’huile de colza riche en acide linolénique (oméga 3) devrait aussi intégrer vos placards à côté de l’huile d’olive.

À utiliser crue pour assaisonner vos salades mais également pour les cuissons. En effet, il a été récemment démontré qu’elle résistait à une température de 180°C, tout comme l’huile d’olive.

  • Les graines de lin sont les graines les plus riches en Oméga 3.

Leur enveloppe est cependant très résistante et empêche sa dégradation par les sucs digestifs. Il n’y a donc pas beaucoup d’intérêt nutritionnel à consommer la graine de lin telle qu’elle mais vous pouvez consommer les graines de lin broyées grâce aux farines Linette dans lesquelles les graines de lin ont été broyées et extrudées

: 10g de farine Linette à intégrer dans 90g de votre farine classique

Vous trouverez des recettes sur leur site :

https://boutiquelinette.fr/
  • Les noix de Grenoble sont également très riches en oméga 3 en plus d’être très riches en anti-oxydants et en oligo-éléments.
  • Les compléments alimentaires :

Sachez que si votre consommation en omégas 3 est insuffisante, vous pouvez en trouver sous forme de compléments alimentaires mais choisissez les avec soin car tous ne se valent pas…

En effet, certains sont mal protégés de l’oxydation durant leur fabrication et sont finalement plus néfastes que bénéfiques

Et vous, où en êtes-vous avec votre consommation d’omégas 3?

&

Si vous souhaitez faire le point sur votre consommation en omégas 3, sachez qu’il existe des analyses de biologie nutritionnelle permettant de connaître votre statut nutritionnel pour l’ensemble des acides gras (dont les omégas 3.)

Ce bilan complet permet notamment d’identifier d’éventuels déficits d’apports, des déséquilibres, et de possible troubles de l’absorption pour ces différents acides gras.

Ce bilan fournit également de précieuses informations sur les facteurs améliorants ou au contraire aggravants de certains troubles de santé comme:

  • Risques ou pathologies cardiovasculaires ( athérosclérose, AVC, infarctus…)
    En complément des analyses classiques du cholestérol prescrites par votre medecin, il est ainsi possible de quantifier les facteurs délétères tels que des quantités trop élevées d’acide gras trans et d’acide gras saturés, mais aussi les facteurs de protection que sont les omégas 3.
  • Pathologies inflammatoires chroniques
    Les quantités et le rapport entre oméga 3 et oméga 6 permettent d’identifier un terrain plutôt pro-inflammatoire ou au contraire anti-inflammatoires.
  • Pathologies ou troubles du système nerveux ( dépression, troubles cognitifs, troubles déficitaires de l’attention et hyperactivité…)
    Un statut en oméga 3 correct permet une bonne fluidité membranaire et donc des neurones plus fonctionnels, ainsi qu’une protection antiinflammatoire.
  • Pathologies cutanées (sécheresse, eczéma, psoriasis…)
    Certains types d’acides gras étant très impliqués dans la bonne santé de la peau.
  • Grossesse et allaitement
    Durant lesquels les taux d’oméga 3 sont particulièrement important pour le développement du bébé et notamment de son cerveau.
  • Syndrome prémenstruel
  • Surpoids, obésité
    Où une multitude de facteurs physiopathologiques est à prendre en compte bien au-delà des apports alimentaires et l’activité physique.

Si vous aussi vous souhaitez faire le point sur vos statuts en acides gras, n’hésitez pas à prendre rendez-vous !